Facebook Insta Pinterest

Histoire De Famille


 

Vous savez déjà!

Depuis la préhistoire que l’humain fabrique des fromages. Vous savez déjà comment on fait…

C’est du lait et des bactéries. Et des enzymes.

Des trous dans un récipient. Tout le monde sait.

 

 


Quand le Chemin Hatley était en terre battue.

Depuis 1928, nous sommes installés sur le Chemin Hatley. Alfred et Aglaé étaient fermiers. Depuis quatre générations, des femmes et des hommes ont retourné cette terre à la recherche du savoir-faire qui se transformera en fromage.

D’Alfred Le Fermier à aujourd’hui, l’histoire se perpétue dans le même esprit de transmission et de continuité.

 

Famille

1928 : Arrivée d’Alfred et d’Aglaé.

1954 : Relève Marcel Bolduc et Rita Ferland.

1983 : Relève Pierre Bolduc et Carole Routhier.

1995 : Premiers pas vers l’agriculture biologique.

2004 : Démarrage de la fromagerie et de l’offre agrotouristique.

2008 : Agrandissement de la fromagerie et de la ferme.

2008 : Association des fils.

2016 : (photo de famille), Martin, Simon-Pierre, Carole, Pierre, Vincent




 » C’est parce que je ne savais pas faire le fromage que nous savons bien le faire aujourd’hui. « 

Je regarde l’agriculture avec mes yeux d’artiste. J’y vois des milliers de possibilités de créer à chaque jour.

La fromagerie est née par l’enthousiasme de celle qui croit que tout est possible.

Je m’occupe de la boutique, des médias et des imprévus!

Carole Routhier 

 » J’ai de la terre sous mes ongles! « 

Je ne me rappelle plus quand j’ai ramassé ma première roche. De l’air de Compton dans mes poumons comme du sang de beauceron dans mes veines. Je voyage sur mes terres pour livrer un message au monde.  Prenez soin!

Je cultive les champs, je fais le sirop d’érable.

Pierre Bolduc, Président

 » Si on me l’avait défendu, je l’aurais fait quand même. « 

J’ai eu le coup de foudre pour les fromages. Transformer la matière c’est plus fort que moi. Comprendre que peu importe ce que je fais ça devient quelque chose.

Je m’occupe de la fromagerie et je fais le fromage.

Simon-Pierre Bolduc,  fromagerie La Station

 

 » La forêt m’apprend mon métier même quand je ne l’écoute pas…. «  

Quand j’étais petit, je grimpais aux arbres pour voir loin. Aujourd’hui, ils me font voir grand.

Après avoir exploré plusieurs facettes de l’agriculture, j’ai compris ce que je voulais faire. La forêt, la nature, le grand air : c’est ce que j’ai choisi.

Je m’occupe de l’aspergeraie et de l’érablière.

Martin,  érablière et aspergeraie

 » Faire ce que j’aime…   »

J’ai commencé à faire de l’agriculture avant que mes parents me le permettent.

Avant de savoir que c’était de  » l’agriculture.  »

J’ai été surpris d’apprendre que c’était un  » métier. »

Je suis agriculteur parce qu’il faut bien donner un nom à ce que j’aime faire.

Je m’occupe de la ferme.

Vincent Bolduc,  ferme La Station